Now Reading
Les étapes du Design Thinking

 

Les étapes du Design Thinking

Les étapes du Design Thinking

Le Design Thinking permet de penser l’innovation. Depuis son apparition il y a plus de 50 ans, nombreuses sont les entreprises ayant adopté ce mode de conception dans leurs démarches de création de nouveaux produits ou services. Le résultat est impressionant avec tant d’histoires de succès tels que la multinationale Airbnb, parfait exemple de l’application du Design Thinking.

Partant de ce motif, de nombreux professionnels se sont mis à suivre des formations en la matière. De l’autre côté, plusieurs centres de formations en techniques d’innovation proposent de plus en plus ce service. Certains d’entre eux ont même développé cette spécialité comme c’est le cas de l’agence Usabilis, le spécialiste en Design Thinking. Les méthodes diffèrent, mais la finalité est la même. Qui sont alors les principaux adeptes de ce processus et quelles sont les différentes étapes du Design Thinking ?

Le Design Thinking par définition

Les ateliers de création de nouveaux projets ont longtemps porté sur une démarche monotone conduite souvent par les compétences purement techniques de l’entreprise. Avec le Design Thinking, appelé également « la pensée design », la recherche d’idées implique plus d’intervenants en focalisant l’enquête créative sur l’humain. Il s’agit d’une nouvelle méthode d’organisation du travail dédiée à l’innovation et centrée sur l’utilisateur final : on utilise la boite à outils du designer pour trouver réponse à tout problème rencontré par le consommateur. Le but est donc de créer un nouveau produit ou service qui résout souvent une problématique sociale ou économique.

Source : #Good Morning UX #2
Les principes du Desing Thinking

Les adeptes de la pensée design

Comme le dit l’ingénieur, designer et fondateur d’IDEO David Kelly, « le Design Thinking n’est pas une méthode, mais il a fondamentalement changé le tissu organisationnel de votre entreprise. ». Cette perception différente de l’innovation propose donc une démarche commune et simpliste : on prend conscience de la nécessité d’innover, on identifie le problème, on réfléchit la solution, on teste jusqu’à ce qu’on aboutit au résultat final.

Bien que le principe est unique, il existe plusieurs penseurs du Design Thinking qui proposent chacun une interprétation différente de cette démarche. Du coup, on arrive à identifier plusieurs adeptes de ce concept dont les plus connus sont Rolf Faste, Jeremy Gutsche et Tim Brown. Le premier étant le directeur du département du design product à l’Université de Stanford, l’université à l’origine de la découverte de la pensée design. Jeremy Gutsche est un entrepreneur américain connu et lui aussi élève de la même université. Quant à Tim Brown, il est le CEO d’IDEO et l’un des fervents défenseurs de cette méthode en se concentrant sur la relation entre l’échec et la réussite que nous allons expliquer dans la deuxième partie de l’article.

Ces deux hommes, et beaucoup d’autres, segmentent alors le processus Design Thinking en plusieurs étapes toute en s’appuyant sur des standards communs. Lesquelles ?

Les différentes étapes du Design Thinking

Les 7 étapes de Rolf Faste

Il s’agir de l’une des premières approches qu’on a inventées pour introduire le Design Thinking. A son époque, Rolf Faste trouve que l’atelier qui a pour mission d’innover un produit ou un service dans l’entreprise doit s’organiser de la manière suivante :

  • Définir le problème : Identifier le projet qui peut régler le souci en question
  • Le background : Réunir toutes les parties prenantes de cet atelier : designers, développeurs, experts en marketing, techniciens, etc. Le but est d’identifier clairement la problématique liée à un besoin de consommation.
  • L’Idéation : Le brainstorming par le biais d’un débat pour collecter des idées.
  • Le prototype : La conception des premiers prototypes.
  • Sélectionner la meilleure idée parmi celles proposées par les participants.
  • La concrétisation : Répondre aux questions : qui fait quoi et comment ? Le but est de concrétiser le projet en attribuant les rôles de chacun en fonction des ressources humaines et financières disponibles.
  • L’apprentissage : Faire confronter le prototype au marché (client) et apporter les améliorations nécessaires en fonction des avis reçus.

7 etapes design thinking selon Rolfe

Les 7 étapes du Design Thinking selon Rolf Faste

 

La perception des plus jeunes relayée par Jeremy Gutsche

Comme son précédent à l’Université de Stanford, Jeremy Gutsche a repensé la pensée design en réduisant le processus en 5 étapes tout en misant sur un nouvel élément à savoir l’empathie.

  • L’empathie : Se mettre à la place du client pour comprendre ses besoins. Ici, on acquit le droit de s’interroger sur des besoins que le consommateur n’expose pas en général.
  • La définition de la problématique.
  • L’Idéation.
  • La création d’un prototype
  • Les tests auprès de l’utilisateur final.

Les étapes du Design thinking selon Hasso Platner - Jeremy Gutsche - D-school

Source : Usabilis.com
Les étapes du Design Thinking selon Jeremy Gutsche

See Also

D’ailleurs, le centre Usabilis s’intéresse à cette démarche en 5 étapes, plus souvent utilisée dans la plupart des entreprises qui incarnent la pensée design dans leurs méthodes d’innovation. Envie de savoir plus ? Découvrez alors leur programme de formation en Design Thinking en seulement 2 jours.

 

La pensée design en 3 étapes

Nous terminons cette courte analyse par l’approche de Tim Brown du Design Thinking. Cet adepte de « l’apprentissage par erreur » trouve dans le DT l’incarnation parfaite de sa vision. Quand on échoue, on apprend mieux et on corrige ses erreurs. Cette procédure est au cœur de la méthode en 3 étapes proposée par ce monsieur :

  • Inspiration : Le travail commence par l’observation de l’environnement de l’entreprise pour comprendre le comportement du client et identifier d’abord son problème, puis la solution qui répond à son besoin.
  • Idéation : c’est l’étape la plus importante du process (la plus commune aussi) qi consiste à générer des idées (brainstorming) et de les tester auprès de l’utilisateur final en guise d’optimisation du produit final (l’apprentissage par l’erreur).
  • Implémentation : Identifier les ressources pour fabriquer le produit final en misant sur les techniques de simulation et de storytelling.

 

Les étapes du Design Thinking selon Tim Brown

Source : Usabilis.com
Les étapes du Design Thinking selon Tim Brown

Vous l’aurez donc bien compris : A chacun sa propre perception des étapes du Design Thinking, mais les grands axes sont identiques (identification du problème, recherche d’idée et tests du prototype). A vous alors de choisir la meilleure façon d’implanter ce concept dans votre entreprise pour pousser votre capacité d’innover à une autre dimension.

Lire sur le blog :

Lire aussi :

© 2020 Blog UX. Tous droits réservés.

Scroll To Top