Qu’est-ce que l’UX Design ? Guide complet pour tout comprendre

Rédigé par Philippe

20 février 2024

L’UX Design (User eXperience Design, UXD) représente bien plus qu’une simple méthode de conception centrée sur l’utilisateur. C’est un processus holistique qui met l’accent sur la satisfaction de l’utilisateur à chaque étape de l’interaction avec un produit ou service. Comprendre l’essence de l’UX Design nécessite d’explorer sa signification étymologique, ses multiples perspectives et les explications des experts en France.

Décodage de l’UX Design : signification et origine

L’UX Design combine deux termes fondamentaux : « UX » qui représente l’expérience utilisateur et « Design » qui englobe la notion de conception. L’expérience utilisateur dépend largement des usages, du contexte et de la temporalité, tandis que le design représente à la fois un art et un processus de création. Le terme « design » trouve ses racines dans l’anglais « design » et l’ancien français « designer », lui-même dérivé du latin « designare », signifiant « marquer d’un signe, dessiner, indiquer ».

Perspectives multiples sur l’UX Design

Le domaine de l’UX Design est souvent associé à des concepts et disciplines variés, tels que l’UI Design, le Design Thinking et le Design d’interaction (IxD). Malgré cette diversité, quelques principes fondamentaux rassemblent les professionnels :

  • L’objectif principal de l’UX Design est de garantir une expérience utilisateur optimale.
  • L’UX englobe toutes les perceptions de l’utilisateur lors de son interaction avec un produit, un service ou une entreprise.
  • Bien que l’UX soit souvent associée aux environnements numériques, elle s’étend à toute forme d’interaction avec un produit ou service, quelle qu’en soit la nature.

Paroles d’experts français sur l’UX Design

Lorsqu’on interroge des acteurs majeurs du domaine de l’UX en France, des définitions éclairantes émergent :

Selon Jean-françois Nogier, l’UX est bien plus qu’un terme à la mode. Il évoque l’Usability Engineering et souligne l’importance de considérer les exigences d’usage tout au long du processus de conception. Les trois étapes clés de l’UX incluent l’Analyse, la Conception et l’Évaluation, avec un fort accent mis sur la recherche utilisateur et les tests itératifs.

Carine Lallemand souligne que l’UX Design est un processus méthodique, itératif et centré sur l’humain, visant à façonner des expériences utilisateurs mémorables, utiles et émotionnellement attrayantes.

Guillaume Gronier insiste sur l’importance d’imaginer, de concevoir et d’évaluer un produit ou un service afin de le rendre non seulement utilisable mais également stimulant pour les utilisateurs.

Raphaël Yharrassarry met l’accent sur l’idée que c’est l’expérience elle-même qui doit être mémorable, non l’interface. Son approche souligne l’importance de la connexion émotionnelle entre l’utilisateur et le produit ou le service.

Dans une compilation d’opinions de 16 professionnels de l’UX Design par Newflux, une diversité de perspectives et d’expériences enrichit la compréhension de ce domaine dynamique.

L’UX est holistique

L’origine du terme UX remonte à l’insistance de Don Norman sur l’expérience humaine globale par rapport aux termes existants tels que « IHM » (Interactions Homme-Machine) ou « utilisabilité ». Son objectif était de mettre l’accent sur toute l’expérience humaine liée à un produit, au-delà des interactions avec un système ou de l’efficacité d’une interface.

L’UX est donc bien plus qu’une simple utilisation ou une interface efficace. Il s’agit de toute l’expérience vécue en relation avec un produit, un service ou une marque.

L’UX est donc absolument toute l’expérience vécue à propos d’un produit.

Une vision trop étroite de l’UX

L’erreur courante réside dans la restriction de l’UX à la conception d’applications digitales ou de sites web. L’UX doit être perçue dans sa globalité holistique, s’inscrivant dans une expérience complète sans rupture ni « pain points ». C’est une clé pour créer de la valeur pour les clients ou consommateurs, une approche qui répond aux besoins des utilisateurs tout en soutenant les objectifs commerciaux.

C’est une réalisation qu’Apple a assimilée rapidement, en se concentrant sur l’amélioration de l’expérience utilisateur pour transformer de bons produits en excellents, contribuant ainsi au succès remarquable de la marque à la pomme.

Qu’est-ce que l’UX Design ?

L’UX Design, selon Jose et Chris, est le processus d’amélioration de la satisfaction de l’utilisateur en augmentant l’utilisabilité, l’accessibilité et le plaisir lors de l’interaction avec le produit. Il implique une compréhension approfondie du client et de l’entreprise, la création de personas, l’esquisse de solutions, et un processus itératif, vivant et empathique pour répondre aux besoins de l’utilisateur.

L’importance de l’UX Design pour les entreprises

L’UX Design ne se limite pas à satisfaire les utilisateurs. Les professionnels de l’UX prennent en compte les objectifs commerciaux de l’entreprise. Ils évaluent la qualité de l’interaction entre l’utilisateur et le produit en utilisant des méthodes scientifiques. Ainsi, l’UX Design permet de faire coïncider les besoins de l’entreprise avec ceux des utilisateurs finaux, tout en favorisant une approche basée sur la résolution de problèmes, similaire au Design Thinking.

UX Design: Créer des Réactions Emotionnelles Positives

L’UX Design est un processus qui met l’accent sur la création d’expériences utilisateur significatives. Il ne se limite pas à la facilité d’utilisation, mais s’étend à la compréhension des besoins, des émotions et des comportements des utilisateurs. Cela implique de comprendre comment les utilisateurs interagissent avec un produit ou un service spécifique et de façonner cette interaction pour susciter des émotions positives.

L’influence émotionnelle de l’UX Design

Le cœur de l’UX Design réside dans sa capacité à susciter des réponses émotionnelles spécifiques chez les utilisateurs. Il ne s’agit pas seulement de rendre un produit fonctionnel, mais de le rendre également agréable et mémorable. Comme le souligne Ben Burns, cela peut varier d’un utilisateur à l’autre en fonction de leurs préférences et de leurs expériences antérieures.

Les conditions essentielles pour un UX Design efficace

Pour garantir que l’UX Design crée les réactions émotionnelles souhaitées, certaines conditions sont essentielles. Cela inclut une approche centrée sur l’interaction, permettant aux utilisateurs de se connecter de manière significative avec le produit ou le service. De plus, la validation itérative à l’aide de tests répétés est nécessaire pour affiner continuellement l’expérience utilisateur.

Différenciation entre UX Design et UI Design

La distinction entre l’UX Design et l’UI Design est cruciale pour comprendre pleinement le processus de création d’expériences utilisateur exceptionnelles. Alors que l’UX Design se concentre sur l’expérience globale de l’utilisateur, l’UI Design se concentre spécifiquement sur l’interface utilisateur.

UX Design : Créer des expériences émotionnelles

L’UX Design se concentre sur la création d’une expérience holistique, prenant en compte les émotions, les comportements et les interactions des utilisateurs avec le produit. Il s’agit de susciter des réactions émotionnelles positives, adaptées aux besoins spécifiques de chaque utilisateur.

UI Design : Optimiser l’interface utilisateur

D’autre part, l’UI Design se concentre sur l’optimisation de l’interface utilisateur elle-même. Il vise à rendre l’interaction avec le produit ou le service aussi intuitive et fluide que possible, en se concentrant sur des éléments tels que la disposition visuelle, l’accessibilité et l’interactivité.

L’importance de l’UX Design et de l’UI Design dans le monde numérique actuel

Dans le paysage numérique actuel, où les utilisateurs sont constamment exposés à un large éventail de produits et de services, l’UX Design et l’UI Design jouent un rôle crucial dans la création d’une expérience utilisateur mémorable et engageante. Lorsqu’ils sont bien exécutés, ces deux processus contribuent à renforcer la fidélité des clients, à améliorer la rétention des utilisateurs et à favoriser la croissance commerciale à long terme.

Pour les professionnels de l’UX/UI Design, la distinction entre UX et UI est devenue un cliché récurrent. Les explications simplistes et les infographies répétitives sont devenues monnaie courante, réduisant souvent ces concepts complexes à des stéréotypes facilement compréhensibles.

L’UX (User Experience) et l’UI (User Interface) sont des termes distincts mais complémentaires dans le domaine du design. L’UI se concentre sur l’interface utilisateur, tandis que l’UX englobe l’ensemble de l’expérience utilisateur, allant au-delà de l’interface pour prendre en compte divers aspects tels que les points de contact, le ressenti et la mémorisation.

Compréhension de l’UI Design

L’UI Design se focalise sur l’organisation visuelle des éléments de l’interface pour améliorer l’expérience visuelle. L’objectif principal de l’UI Designer est de concevoir une interface esthétique et attrayante, attirant ainsi l’utilisateur vers une expérience agréable et mémorable. Cette phase de conception est vitale pour attirer les utilisateurs vers l’interface du produit ou du service.

La place de l’UX Design

L’UX Design est plus holistique et global dans sa démarche. L’UX Designer mène des recherches approfondies sur les attentes et les besoins des utilisateurs finaux. Ils examinent le parcours des utilisateurs, réfléchissent à la stratégie d’architecture de l’information et participent à la phase de maquettage et de prototypage. Cette collaboration étroite avec l’UI Designer est cruciale pour garantir une expérience utilisateur optimale.

Collaboration entre UX et UI Designers

Il est essentiel que l’UI Designer et l’UX Designer travaillent main dans la main pour assurer une expérience utilisateur cohérente et de qualité. Leur collaboration permet de créer une interface visuellement attrayante et fonctionnelle, basée sur une analyse et une compréhension approfondies des besoins des utilisateurs.

Histoire et évolution de l’UX Design

L’UX Design, ou la conception de l’expérience utilisateur, a évolué en parallèle avec l’essor de l’informatique à la fin des années 1980 et au début des années 1990. Cependant, ses racines remontent aux Facteurs humains (Human Factors) et à l’ergonomie des décennies précédentes, notamment dans les années 1940 et 1950, voire même avant. Cette discipline multidimensionnelle trouve son fondement dans l’observation minutieuse des interactions humaines avec les technologies et les environnements.

Le prélude au 20e siècle – Frederick Winslow Taylor et les relations ouvriers-outils

Au début du 20e siècle, Frederick Winslow Taylor, malgré les controverses suscitées par le taylorisme, a consacré ses travaux à étudier les liens entre les travailleurs et leurs outils. Ses efforts pionniers ont jeté les bases de la réflexion sur l’ergonomie et l’efficacité des processus industriels, posant les jalons de la future discipline de l’UX Design.

L’avènement des Tests Utilisateurs – L’usine Toyota en 1940

En 1940, l’usine Toyota au Japon marque un tournant décisif en réalisant les premiers tests utilisateurs. Cette initiative révolutionnaire a jeté les bases d’une méthodologie centrée sur l’utilisateur, mettant en lumière l’importance de comprendre les besoins et les attentes des utilisateurs finaux dans le processus de conception.

Henri Dreyfuss et sa contribution à l’UX Design en 1955

Henri Dreyfuss, un éminent designer industriel américain, a grandement contribué au domaine de l’UX Design. Son ouvrage intitulé « Designing for People », publié en 1955, a souligné l’importance pour les designers de prendre en compte la qualité de vie et la satisfaction des consommateurs dans leurs créations, posant ainsi les bases de la philosophie centrée sur l’humain.

L’Émergence de la conception centrée utilisateur en 1988 par Don Norman

En 1988, la publication du livre « The Psychology of Everyday Things », plus tard réédité sous le titre « The Design of Everyday Things », par Don Norman, a popularisé l’expression « User-centered Design ». Cette œuvre majeure a mis l’accent sur l’importance de placer l’utilisateur au cœur du processus de conception, jetant ainsi les fondements de l’approche moderne de l’UX Design.

Les critères ergonomiques de Bastien & Scapin en 1993

En 1993, les chercheurs en psychologie ergonomique, J. M. Christian Bastien et Dominique L. Scapin, ont introduit leurs célèbres critères ergonomiques pour l’évaluation d’interfaces utilisateurs, désormais connus sous le nom de « critères de Bastien & Scapin ». Ces critères sont devenus des références essentielles pour l’évaluation de l’efficacité et de l’ergonomie des interfaces utilisateur.

L’avènement du terme « Expérience Utilisateur » en 1995

L’année 1995 marque une étape significative avec la publication de l’article « What you see, Some of What’s in the Future, And How We Go About Doing It: HI at Apple Computer ». Cet article, rédigé par Donald Norman, Austin Henderson et Jim Miller, est l’un des premiers à mettre en évidence le terme « User Experience », attirant ainsi l’attention sur l’importance croissante de l’expérience de l’utilisateur dans la conception de produits et de services.

La structuration conceptuelle de l’UX Design en 2002

En 2002, l’ouvrage « The Elements of User Experience: User-centered Design for the Web », rédigé par Jesse James Garrett, cofondateur d’Adaptive Path, a marqué un jalon majeur dans la structuration conceptuelle de l’UX Design. Garrett y décrit un processus de conception holistique qui a permis de formaliser les méthodologies et les approches utilisées dans la discipline.

La Révolution de l’UX par Apple (2001-2007)

Entre 2001 et 2007, Apple a révolutionné l’expérience utilisateur avec le lancement de l’iPod et de l’iPhone. Ces produits ont transcendé le simple cadre de l’utilisation conventionnelle pour offrir une expérience holistique et immersive. L’approche novatrice d’Apple a redéfini les normes de l’UX Design et a influencé profondément la conception des produits numériques.

Transformer les expériences utilisateur

L’avènement de l’UX Design a révolutionné la façon dont les concepteurs abordent la création de produits et de services. Autrefois, les conceptions étaient principalement dictées par les commanditaires, sans tenir compte des besoins des utilisateurs. Cependant, avec l’émergence de l’UX Design, l’expérience utilisateur est devenue le pivot central autour duquel tournent les efforts de conception. Les utilisateurs ne sont plus contraints de s’adapter ; au contraire, les produits et services sont désormais conçus pour répondre à leurs attentes et besoins spécifiques.

Investir dans la qualité de l’expérience

L’intégration de l’UX Design dans le processus de conception a apporté un succès considérable sur le plan commercial et économique. Cette approche a non seulement amélioré la satisfaction des consommateurs, mais a également entraîné une réduction des coûts de production. Même dans le domaine professionnel, l’ergonomie des applications métier a conduit à une augmentation significative de la productivité, ce qui a incité les entreprises à allouer des budgets conséquents à l’UX. Ainsi, tant dans les interactions B2C que B2B, les entreprises ont pris conscience de l’importance d’investir dans la qualité de l’expérience client, de l’expérience utilisateur et de l’expérience collaborateur.

L’impact de la digitalisation sur l’importance de l’UX Design

L’avènement des interactions numériques a amplifié le rôle crucial de l’UX Design. Les interfaces digitales sont désormais omniprésentes dans tous les aspects de notre vie, que ce soit dans nos loisirs, nos relations sociales ou nos activités professionnelles. L’intelligence artificielle, la réalité virtuelle, les assistants vocaux et autres avancées technologiques représentent de nouveaux défis pour l’UX Design. Toutefois, il est tout aussi crucial de structurer l’expérience utilisateur dans les interactions physiques. Les musées, les bibliothèques, les sites touristiques, ainsi que les espaces commerciaux, tous contribuent à l’expérience globale, faisant valoir la nature holistique de l’UX Design.

Les principes communs de l’UX Design dans les interactions digitales et physiques

Que ce soit pour les lieux culturels, les applications mobiles ou les applications métiers, l’UX Design repose sur des principes fondamentaux. Ces principes incluent la prise en compte des attentes des utilisateurs, l’identification des problèmes potentiels, la participation active des utilisateurs et des parties prenantes, ainsi que la mise en place de tests d’utilisabilité pour évaluer les produits numériques. L’amélioration continue des solutions à l’aide d’itérations est également essentielle pour garantir une expérience optimale pour les utilisateurs.

L’interconnexion entre l’UX Design et le Design Thinking

Bien que l’UX Design et le Design Thinking partagent des similitudes, ils se distinguent par leur objectif et leur portée. Tandis que le Design Thinking adopte une approche globale pour résoudre des problèmes, l’UX Design se concentre sur la conception de services ou d’applications spécifiques tout en mettant l’accent sur l’expérience de l’utilisateur. Pour mieux illustrer cette différence, prenons en considération la méthodologie de formation du Design Thinking.

Étude ethnographique

La première étape consiste en une étude ethnographique approfondie pour comprendre les attentes et les besoins des utilisateurs ainsi que pour appréhender l’utilisation réelle du produit sur le terrain, en mettant l’emphase sur l’empathie.

Définition du problème

Ensuite, la définition précise du problème ainsi que la clarification des objectifs et des contraintes techniques en collaboration avec toutes les parties prenantes du projet sont cruciales pour établir une vision commune et élaborer des solutions adéquates.

Ateliers créatifs

La phase de co-création implique la tenue d’ateliers créatifs pour générer des concepts novateurs visant à améliorer l’expérience utilisateur.

Conception d’interface

Les ateliers de conception d’interface, basés sur le concept de co-conception, aboutissent à la création rapide de maquettes à l’aide d’un Lean Canvas pour assurer une présentation claire des concepts tout en prenant en compte le retour sur investissement (ROI).

Prototypage et tests

La dernière étape consiste à créer des prototypes pour mesurer la viabilité des solutions avant de les présenter aux utilisateurs pour des tests approfondis. Chacune de ces étapes est brève et itérative, ce qui permet au processus d’être à la fois créatif et agile, offrant ainsi de multiples avantages pour les start-ups et les concepteurs.

Devenir un bon UX Designer ?

Un bon UX Designer est un professionnel qui se concentre sur la création d’expériences positives pour les utilisateurs de services et de produits, en particulier dans le domaine numérique. Leur approche repose sur une méthodologie scientifique et implique une compréhension profonde des besoins des utilisateurs. Les UX Designers travaillent dans divers environnements, tels que des agences web, des start-ups, en freelance, au sein d’entreprises, ou même dans des associations. Leur rôle évolue en fonction de leur contexte professionnel.

Les UX Designers collaborent avec d’autres acteurs, tels que les UI Designers, les équipes marketing, les Product Owners et les parties prenantes. Leur processus de conception est itératif, allant de la phase d’empathie à la phase d’évaluation, dans le but d’améliorer en permanence l’expérience utilisateur.

Les compétences d’un UX Designer varient en fonction de leur formation et des attentes de leurs clients. Ils peuvent être amenés à effectuer des tâches telles que la recherche utilisateur, la conception de l’architecture de l’information, l’interaction design, la maîtrise du visual design, l’évaluation de l’utilisabilité, le maquettage, etc.

En plus de compétences techniques, les qualités personnelles sont également essentielles pour réussir en tant qu’UX Designer. Cela inclut l’empathie pour comprendre les utilisateurs, l’humilité pour ne pas adopter une position d’expert absolu, des compétences en leadership pour motiver l’équipe, la volonté de collaborer avec différentes parties prenantes, la capacité à résoudre des problèmes, la curiosité intellectuelle et l’adaptabilité à différentes situations de travail.

Un UX Designer peut également choisir de se spécialiser dans des domaines spécifiques tels que le Digital Product Design, le Service Design, l’UX Writing ou le Game Design.

En ce qui concerne la formation, tout UX Designer doit se poser la question de son développement professionnel. Outre l’apprentissage par l’expérience, la formation formelle peut être nécessaire pour acquérir de nouvelles compétences ou se maintenir à jour. Certains UX Designers obtiennent même des certifications en UX Design pour valider leurs compétences.

Conclusion

L’UX Design a radicalement transformé la façon dont les produits et services sont conçus et perçus par les utilisateurs. Grâce à une approche centrée sur l’utilisateur et à une compréhension approfondie de ses besoins, les concepteurs peuvent créer des expériences plus enrichissantes et significatives. En combinaison avec le Design Thinking, l’UX Design offre une approche holistique pour résoudre les problèmes, tout en se concentrant sur la satisfaction et le bonheur des utilisateurs. Ainsi, pour tout professionnel de l’UX Design, la clé réside dans la compréhension profonde des utilisateurs et l’adaptation de la méthodologie en fonction des exigences spécifiques de chaque projet, garantissant ainsi une expérience utilisateur optimale et satisfaisante.

Lire aussi…