Now Reading
“Tri de cartes UX” ou “Tri par cartes UX”, une méthode de conception centrée utilisateurs

 

“Tri de cartes UX” ou “Tri par cartes UX”, une méthode de conception centrée utilisateurs

“Tri de cartes UX” ou “Tri par cartes UX”,

Méthode utilisée en UX Design, le “Tri de cartes”, nommé parfois “Tri par cartes” est une des méthodes utilisées pour construire une architecture de l’information en impliquant les utilisateurs finaux.

Application du tri de cartes

Le tri de cartes s’applique à une grande variété d’activités impliquant le groupement avec la dénomination d’objets ou de concepts. Cette démarche de classification a pour finalité la conception de l’architecture de l’information de toute application informatique ou interface homme-machine (IHM).

Lire à ce sujet cet article : Qu’est-ce que le Tri de cartes ou Tri par cartes ? Définition

À des fins de design d’interaction, la catégorisation du contenu selon une structure cohérente répond principalement à ces trois éléments constitutifs :

  • La terminologie
  • Les relations
  • Les catégories

Favorisant ainsi :

  • Le regroupement des contenus
  • La structure et l’étiquetage des menus
  • L’organisation des fonctionnalités

 

Le tri par carte dans la conception des interfaces interactives

Tri-de-cartes-tri-par-cartes

Image Usabilis

L’utilisation du tri de carte est une méthode UX aux multiples avantages pour traiter un grand nombre de concepts à la fois.
Le tri par carte est très utile et efficace pour :

  • La conception des interactions
  • La recherche multi-domaines
  • Les techniques d’enquêtes

À noter également que le tri de cartes UX est un processus naturel qui peut être ainsi source de nombreuses idées pour les chercheurs, en leur fournissant un ensemble cohérent de questions et de conversations sur la problématique posée par les utilisateurs.

Le tri de cartes UX peut donc se diviser en quatre étapes bien distinctes :

  • Présenter les cartes aux utilisateurs
  • Définir les contenus
  • Regrouper les cartes selon les critères de pertinence, de ressemblance ou de distinction
  • Nommer les groupes ainsi formés par les utilisateurs

Cette méthode devient par conséquent un support fiable pour définir les besoins et analyser en profondeur toutes les demandes des utilisateurs. C’est pourquoi cette démarche de tri est à considérer davantage dans ses rapports qualitatifs plutôt que quantitatif qu’elle génère. Le tri par carte peut aussi être perçu comme un moyen de découvrir et de générer des discussions significatives et pertinentes entre les participants et les chercheurs. Toutefois, il reste sans surprise que cette qualité d’information dépend en partie de ce que les architectes de l’information ou les designers d’interaction cherchent à découvrir auprès des utilisateurs finaux.

Les différents types de tri de cartes

À cette difficulté de privilégier le tri qualitatif plutôt que quantitatif, s’ajoute la diversité des tris possibles sur laquelle chaque concepteur d’interaction doit faire un choix judicieux et rationnel.
Dans la conception d’interaction centrée utilisateur, l’architecte de l’information ou le concepteur d’interface peuvent choisir entre :

  • Le tri ouvert à partir duquel les utilisateurs font leurs propres catégories
  • Le tri fermé où les catégories sont prédéfinies
  • Le cas du tri hybride en tant que combinaison des deux

À savoir également que dans la plupart des cas, le tri ouvert semble le plus convenir bien que le second type de tri reste utile pour les utilisateurs et les outils d’analyse de tri, surtout s’il fournit des catégories prédéfinies de qualité.

See Also
SXO

Voir comment se passe le Tri par cartes d’un site Internet :

Il est aussi possible d’effectuer le tri de cartes en ligne

La méthode de Tri Delphi, une alternative dans une logique de guérilla UX”

Avez-vous entendu parler de la méthode Delphi appliquée au tri par carte ? Une méthode basée sur une technique de prévision visant à :

  • Mettre en évidence les convergences et les consensus
  • Apporter un éclairage sur des zones d’incertitude

Par rapport au tri ouvert, la méthode de tri Delphi présente plus d’avantages dans la conception de l’architecture de l’information :

  • Obtenir davantage de résultats pour mieux évaluer et structurer l’architecture de l’information
  • Gagner du temps en privilégiant une étude qualité plutôt que quantitative. En réduisant le nombre d’utilisateurs à enquêter, la quantité de données à analyser diminue
  • Économiser de l’argent, la réduction du nombre des utilisateurs conduit à réduire les coûts d’analyse

Pour les entreprises ne pouvant pas investir de gros budgets dans les méthodes UX, cette méthode est moins coûteuse tout en étant fiable. Ses enjeux sont les résultats à obtenir, le temps et les coûts à réduire. Elle doit par conséquent être vraiment facile à mener si elle repose sur un nombre réduit d’utilisateurs et une période d’étude courte.  L’obtention de résultats fiables en un temps réduit et à faible coûts suffit pour justifier des financements rentables. Cette rentabilité procède du processus de modération mise en œuvre par la méthode Delphi. En effet, les utilisateurs sont sollicités de manière à travailler ensemble vers une solution unique, tout en minimisant le recours à la collaboration. Le but étant d’arriver à un consensus utile et structurel pour l’architecture de l’information.
methode de tri de carte Delphi
Voici les étapes du tri de cartes Delphi :

  1. Un 1er participant (source) réalise un tri de cartes ouvert classique
  2. On présente au participant suivant le tri de cartes source qu’il doit modifier pour représenter son modèle mental
  3. Les participants ultérieurs se basent ainsi sur les productions des participants précédents
  4. On continue jusqu’à ce que les participants successifs n’effectuent plus de grands changements
  5. Pas besoin d’analyse puisque ce tri est une synthèse des modèles mentaux

TRI DE CARTES DELPHI  = MOINS DE PARTICIPANTS REQUIS GAIN DE TEMPS ANALYSE GAIN DE TEMPS PASSATION
Voir la slide 35 de la présentation passionnante de Carine Lallemant au BlendWebMix 2017

Guérilla UX, « quick » mais pas « dirty »

© 2020 Blog UX. Tous droits réservés.

Scroll To Top